Que dire de cela

26 juillet 2017

Mais pourquoi ces arrestations au pays de KORO

Peut-être vers une destruction progréssive du monde artistite au pays de notre koro national, où rendre muèt l'article 7 de notre constitution?

 

 

takana-zion

A la suite de Djeliman KAMANO , c'est l'autre figure emblématique du reggae Mouctar SOUMAH aliace Takana ZION QUI S'est fait arrêté ce mardi matin dans la commune de kaloum pendant qu'il prénait part à un carnaval pour dénoncer la mal gouvernance et la précarité dans laquelle ses compatriotes vivent en Guinée. L’information a été confirmée par le chef de la sûreté urbaine de Conakry, Boubacar Kassé sur les ondes des differents medias privés de la place. 

Il est souvent évident de s'indigner sur l'Etat de droit de notre notre pays. Sommes nous dans un Etat où la liberté d'exprimer,de manifester et de diffuser ses idées sont garantis par la constitution où nous sommes dans un royaume où  c'est le  Roi seul qui est détenteur de tout les pouvoirs ,donc qui décide de qui fait  quoi et où dit quoi, où, quand,  à qui, comment et pourquoi?

Hier c'etait Eli, aujourd'hui c'est Takana demain c'est...

la bonne question qu'il faut se poser est de savoir si  cette autre arrestation est la fin  d'un processus ou le début d'un senario ? 

 

 

 

takanatro

 

Bachir TOLNO

Posté par DIRE TOUT HAUT à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Peut-être vers une destruction progréssive du monde artistite au pays de notre koro national, où rendre muèt l'article 7 de notre constitution?

 

takana-zion

A la suite de Djeliman KAMANO , c'est l'autre figure emblématique du reggae Mouctar SOUMAH alice Takana ZION QUI S'est fait arrêté ce mardi matin dans la commune de kaloum pendant qu'il prénait part à un carnaval pour dénoncer la mal gouvernance et la précarité dans laquelle ses compatriotes vivent en Guinée. L’information a été confirmée par le chef de la sûreté urbaine de Conakry, Boubacar Kassé sur les ondes des differents medias privés de la place. 

Il est souvent évident de s'indigner sur l'Etat de droit de notre notre pays. Sommes nous dans un Etat où la liberté d'exprimer,de manifester et de diffuser ses idées sont garantis par la constitution où nous sommes dans un royaume où  c'est le  Roi seul qui est détenteur de tout les pouvoirs ,donc qui décide de qui fait  quoi et où dit quoi, où, quand,  à qui, comment et pourquoi?

Hier c'etait Eli, aujourd'hui c'est Takana demain c'est...

la bonne question qu'il faut se poser est de savoir si  cette autre arrestation est la fin  d'un processus ou le début d'un senario ? 

takanatro

Bachir TOLNO

Posté par DIRE TOUT HAUT à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Où allons nous ?

Peut-être vers une destruction progréssive du monde artistite au pays de notre koro national, où rendre muèt l'article 7 de notre constitution?

takana-zion


A la suite de Djeliman KAMANO , c'est l'autre figure emblématique du reggae Mouctar SOUMAH alice Takana ZION QUI S'est fait arrêté ce mardi matin dans la commune de kaloum pendant qu'il prénait part à un carnaval pour dénoncer la mal gouvernance et la précarité dans laquelle ses compatriotes vivent en Guinée. L’information a été confirmée par le chef de la sûreté urbaine de Conakry, Boubacar Kassé sur les ondes des differents medias privés de la place. 

Il est souvent évident de s'indigner sur l'Etat de droit de notre notre pays. Sommes nous dans un Etat où la liberté d'exprimer,de manifester et de diffuser ses idées sont garantis par la constitution où nous sommes dans un royaume où  c'est le  Roi seul qui est détenteur de tout les pouvoirs ,donc qui décide de qui fait  quoi et où dit quoi, où, quand,  à qui, comment et pourquoi?

Hier c'etait Eli, aujourd'hui c'est Takana demain c'est...

la bonne question qu'il faut se poser est de savoir si  cette autre arrestation est la fin  d'un processus ou le début d'un senario ? 

takanatro

Posté par DIRE TOUT HAUT à 01:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2017

LA MARCHE DU 17 JUILLET EST ELLE POSSIBLE ?

Une marche pacifique:

L'artiste reggae man Eli KAMANO touché par la mal gouvernence des dirigeants de son pays projète une marche qu'il nomme civilisée et très pacifique le lundi 17 juillet 2017 sur l'auto route Fidel CASTRO.

«La raison fondamentale de cette marche, c'est pour unifier, fédérer tous les mouvements et associations de jeunes afin  qu'ils prennent leur destin en main parce qu'il estime que l'avenir des jeunes c'est aujourd'hui,  et non pas demain. C'est aujourd'hui qu'on a toutes les facultés pour servir notre pays», explique-t-il.


les autorités jusqu'à ce jour n'ont réagie à cette "ménace" du jeune artiste engagé et soucié pour l'avenir et le développement de son pays à travers ses jeunes. Maintenant il reste à savoir si l'itnéraire  et la date choisient seront accepter par les autorités. Eli KAMANO de son vrai nom Djeliman KAMANO candidat aux élections communales dans la commune de matoto nous montre qu'il est capable de participer au développement socio-politique de son pays non seulement à travers la music, la plume avec son livre malaya mais aussi à travers ses ambitions politiques  qui aboutissent à une candidature indépendante.

Pour certains Eli veut juste créer le buzz, mais pour l'artiste s'il veut créer le buzz il pourrait mieux le faire sur d'autres sujets que sur l'avenir de son pays qui se manifeste dans le quotidien des jeunes Guinéens.

 


TOLNO Bachir.

Posté par DIRE TOUT HAUT à 12:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]